Etre Mobile, C’est Possible (EMCP)

La plateforme mobilité EMPC

 

Petit descriptif du projet

Souvent perçu comme une fin en soi, le permis de conduire est en réalité la dernière étape d’un parcours d’insertion autour de la mobilité. C’est ce parcours que l’auto-école sociale EMCP et près de 40 acteurs de la mobilité en Haute-Garonne ont souhaité co-construire afin de le rendre plus cohérent pour les usagers.

Être mobile sur son territoire pour aller au travail, pour ses loisirs, pour s’occuper de ses enfants ou voir des proches, c’est tout autant savoir faire du vélo, lire les horaires et les plans des transports en commun, faire du co-voiturage, ou encore entretenir son véhicule à moindre coût…

En savoir plus : www.plateforme.emcp.fr

De nombreuses structures du champ de l’insertion ont fait le constat partagé du manque d’adaptation des modalités pédagogiques des auto-écoles aux publics en situation sociale fragile.

Dès 2006 des projets ont émergé souvent sous forme d’ateliers pour apporter des réponses temporaires. Au fil de ces expériences, la question de la mobilité incluant l’acquisition du permis de conduire est devenue centrale. Dans l’agglomération toulousaine il n’existait aucune réponse pérenne à ce problème.

La Fabrique à Initiatives (FAI) portée par Première Brique à Toulouse Métropole a permis d’animer un réseau de 40 acteurs autour de ce besoin social reconnu par tous.

« C’est important que l’émergence et la consolidation de l’idée soit portée par un acteur extérieur tel que la Fabrique à initiatives. En plus de crédibiliser le projet, cela a permis d’apporter un regard extérieur.

Le montage en lien avec la FAI a permis de soutenir l’intérêt du projet par rapport aux partenaires, tout en prenant du recul. La prise en main de l’idée par la FAI a été décisive dans la création finale de la Plateforme. » – Martin Douçot, ancien directeur (mars 2017)

Alors qu’était au départ imaginé un coordinateur ex-nihilo, l’étude a permis d’identifier l’auto-école sociale EMCP comme porteur de projet adapté puisque déjà ancré localement et connu de tous. Fin 2017, la plateforme avait déjà réalisé 712 prestations.

En parallèle à l’activité de la Plateforme, s’est développé un métier : « les conseillers en mobilité et insertion » (CEMI). Signe de sa croissance la Plateforme Mobilité de Toulouse a organisé en avril 2017 la première Rencontre nationale des professionnels de la mobilité et de l’insertion.

Quelques autres projets impulsés par la Fabrique à initiatives

Contactez la Fabrique à initiatives

En cours d’envoi

© Avise 2017 tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?